A la une

Questions réponses sur la déviation

Beynac et sa vallée représentent un patrimoine historique, culturel et environnemental que nous souhaitons préserver, développer et embellir. Cette situation est exceptionnelle ; ils attirent des visiteurs du monde entier qui ont de ce « petit bout de France » une image idéalisée. Ils ne se trompent pas.

En revanche, si rien est fait pour aménager la vallée et gérer la circulation routière, nous observerons navrés la dégradation de ce lieu magnifique, où nous vivons. Ne rien faire, comme certains le préconisent en proposant des solutions « abracadabrantesques », est totalement irresponsable.

Toutefois, il s’agit pour nous d’être exigeants vis à vis des autorités locales (mairies, Communautés de communes, département) pour investir dans des équipements respectueux de l’environnement, s’intégrant dans ce paysage unique et favorisant le développement économique. En énonçant cela, nous mesurons la difficulté du projet mais il est clair que des choix doivent être faits. Beynac et les villages environnants le méritent bien.

Nous avons préparé ce questions/ réponses pour expliquer pourquoi il convient d’investir pour le village de Beynac et sa vallée en promouvant le projet de déviation qui est le seul moyen de retirer et de fluidifier la circulation dans le village mais aussi ses alentours.

Pourquoi voyons-nous des gens faire demi-tour devant les encombrements de Beynac ?                                                                                                                                                  Ils sont en vacances , voulaient visiter le village et face aux difficultés d’approche , ils vont voir ailleurs .

Et pourquoi les autres restent-ils dans ces encombrements ?                                             Ils se déplacent pour le travail ou le loisir , savent ou ne savent pas que la traversée de Beynac est un problème , mais ils n’ont pas le choix .

S’il y a autant de monde, les commerces doivent donc beaucoup travailler !                

Beynac est une destination touristique . J’insiste sur « destination » , on choisit de venir à Beynac (si l’on peut y arriver) , il y a donc un commerce saisonnier qui profite plus ou moins bien de la manne touristique .

N’y a-t-il pas de commerces ouverts toute l’année ?                                                                Beynac a la chance d’avoir de nombreux commerces ouverts toute l’année qui travaillent hors saison avec une clientèle locale .  En période estivale , parmi cette clientèle il y a ceux qui  passent car ils sont obligés de passer par là pour leur travail mais s’arrêtent moins dans les commerces s’ils ont perdu du temps dans les embouteillages et ceux qui ne veulent pas venir à Beynac à cette période et qui pour la plupart iront se servir ailleurs dans des villages plus faciles d’accès .

Si le contournement de Beynac se fait ces commerçants ouverts toute l’année ne profiteront plus de cette clientèle ?

Il ne faudra pas plus de temps pour aller de Vézac à Monrecour en passant par Beynac qu’en passant par la déviation , il n’y aura plus de risques de bouchons et si quelques efforts sont fait concernant les parkings (plus d’emplacements gratuits 1/2h ou mieux un tarif horodateur minimum à 50cts ou 1 euro au lieu des 2,50 euros minimum actuel) la clientèle locale viendra dans les commerces de Beynac plus nombreuse encore . Actuellement pour boire un café à Beynac ou acheter un boite d’aspirine il faut prendre le risque de faire la queue dans les embouteillages et payer 2,50 de parking si les trois places gratuites du parking de la Balme sont occupées .

Les travaux de Beynac ont donc été réalisés pour rien ?

Non , l’aménagement d’un espace piéton sécurisé était nécessaire mais il ne sera agréable de s’y promener que lorsque une bonne partie de la circulation passera en face . Par contre l’élargissement de la route n’a rien apporté , les gros véhicules ont toujours autant de mal à se croiser , les temps de blocage sont moins longs car avant ces travaux , pour qu’ils puissent se croiser , un des deux véhicules devait prendre la décision de monter sur le trottoir encombré de piétons . Il y a d’autres causes de ralentissement , il y a neuf passages piétons, tous nécessaires , entre le Capeyrou et la sortie de la Balme , il y a  l’entrée et sortie du parking de la Balme et surtout la sortie de la rue de la Balme d’où arrivent les parkings du château , du Crouzet et des Escassols .

Comment font les services de secours lorsqu’il y a des blocages sur la route ?            

Ils actionnent leur sirène et ils attendent , ils n’ont pas le choix , il n’y a pas la troisième voie pour les secours . Les malades doivent attendre aussi . Pour être sauvé par le SMUR il est préférable d’avoir un infarctus à Vézac qu’à Beynac ou Saint Vincent de Cosse .

Mais la déviation risque de détruire les paysages de la vallée !

Nous sommes certains d’une chose , actuellement tout le trafic de la vallée passe par Beynac et détruit Beynac . Le projet de contournement ne se fera pas sur une terre vierge de voies de communication puisqu’il y a déjà une route et une ligne de chemin de fer . Actuellement lorsque vous êtes sur les points hauts de la vallée , Beynac , Marqueyssac ou Castelnaud vous voyez plus de véhicules circuler dans la vallée que vous n’en verrez lorsque cette route sera réalisée . Des gros travaux de talutage , de plantation d’arbres et de haies bocagères sont prévus pour faire oublier le trafic.

Allez sur les terrasses de Marqueyssac , regardez le paysage qui s’étire devant vous avec Beynac , son joyau , sur la droite. Si vous deviez tracer l’axe Bergerac – Sarlat , des milliers de véhicules/jour , le feriez-vous passer par Beynac ou bien par une route paysagée et cachée dans la vallée ?                                                                                                                                                              

Cette route sera-t-elle bruyante ?

Actuellement le bruit est à Beynac . Le bruit et la pollution . Un bruit direct pour les maisons qui longent la traversée du village et pour celles qui surplombent la falaise , du château jusqu’au calvaire . Un bruit direct également pour les promeneurs du nouveau trottoir qui surplombe la Dordogne . Un bruit de fond acceptable pour les maisons qui sont plus en retrait dans le village .

Les habitants de Beynac auront la voie de la vallée en léger bruit de fond , certes , mais seront dégagés de 50% de la circulation (dont les poids lourds) cause de pollution sonore directe . Pour La Treille une protection contre le bruit est prévue dans le projet .

Et l’impact sur la rivière !

Les piles des ponts causeront moins de dégâts que l’activité humaine sur la rivière . Devons-nous interdire canoés et gabares ? Non !

Si nous parlions prix ! Combien cela va-t-il coûter ?

32 millions selon le Conseil Départemental . Certains opposants qui ont tendance à tout multiplier par deux , largeur de la route , impact sur la rivière  , etc.. annoncent 70 millions pour faire peur au contribuable . Un ancien Président de la République disait : « Plus c’est gros , plus ça passe » .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s