A la une

Les habitants de la vallée plébiscitent le contournement de Beynac

Lors des municipales du 15 mars 2020, les électeurs des 4 communes, directement concernées par le déviation de Beynac, ont voté pour des listes en faveur de la déviation. Ils ont clairement marqué leur choix pour l’achèvement des travaux.

Les mensonges des anti, qui claironnaient que la population locale était contre, ont été balayés.

A BEYNAC, c’est la liste des pro-déviation conduite par Serge Parre qui a largement remporté les 15 sièges à pourvoir avec une participation de 88,33%.

Le maire sortant, qui, pour se faire élire en 2014, avait fait croire qu’il était favorable à la déviation en affirmant, dans sa profession de foi qu’elle était la seule solution pour régler les problèmes de circulation, a été renvoyé vivre à Sarlat où il loge depuis plusieurs années.

Sitôt les élections passées, il était devenu un anti déviation zélé ; il a subi la sanction des urnes et a été balayé dès le 1er tour. Sur cette liste sévèrement battue figurait Suzanne Rossillon, fille de Kléber Rossillon, propriétaire des châteaux de Castelnaud et de Marqueyssac et opposant notoire au projet du Département.

A VEZAC, l’opposante Sylviane Quaillet, adjointe sortante, malgré ses demandes et l’aide de la députée Jacqueline Dubois, a été dans l’incapacité de constituer une liste. C’est la liste pro-déviation conduite par Christian Robles qui a été élue en totalité dès le 1er tour avec une participation de 59%.

A CASTELNAUD LA CHAPELLE, avec une participation de 74,81%, la liste pro-déviation conduite par Daniel Dejean a largement distancé ses adversaires en remportant au 1er tour 10 sièges sur 11 ; 3 voix seulement ont manqué au 11ème.

Dans les deux listes adverses, celle menée par Edouard de Bastard, accompagné d’Agnès Piston d’Eaubonne, fille de Philippe d’Eaubonne opposant très actif qui préside l’association Sauvons la Vallée de la Dordogne, a été sévèrement battue.

Enfin, à SAINT VINCENT DE COSSE, le maire pro-déviation, Jean-Marie Chaumel et sa liste, ont été réélus en totalité dès le 1er tour avec une participation de 71,69%.

Tous ceux qui donnent tous les jours des leçons de démocratie doivent accepter le fait que les habitants des 4 communes concernées, qui se sont exprimés à bulletin secret avec une participation très élevée se sont prononcés largement pour des élus favorables à la déviation. Cette position clairement affirmée n’a rien d’étonnant ; c’est exactement la même que les habitants avaient exprimée en 1995, en votant le même jour dans les quatre communes à 83% pour la déviation.

Maintenant, que l’unité de l’ensemble des communes concernées par la déviation est enfin retrouvée, les nouveaux maires, avec le soutien de plus de 80% des maires de la Dordogne, de la grande majorité des élus du département, de celui du Président du Conseil Régional, du sénateur Claude Bérit-Debat et des députés Michel Delpon et Jean-Pierre Cubertafon, vont pouvoir faire bloc pour demander que les travaux du contournement puissent s’achever dans les meilleurs délais.

1 réflexion au sujet de “Les habitants de la vallée plébiscitent le contournement de Beynac”

  1. J’espère vivement que la déviation verra enfin son achèvement. Le Conseil d’État a encore une fois pris une décision imbécile !! Et j’en ai gros sur le coeur aussi à l’égard de Stéphane Bern, – le m’as-tu-vu -, qui a aussi contesté cette déviation depuis la capitale. Lui qui prétend défendre des sites n’est nullement gêné par les camions qui traversent Beynac faute d’autre possibilité.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Alain NEBOUT Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s