Projets pour Beynac

Petite histoire et gros mensonges d’un amoureux des camions

Capture d’écran 2019-06-16 à 21.37.02
Sud Ouest, 12 décembre 2017, manifestation des opposants à Périgueux

Derrière le Maire de Beynac se cache un serviteur de ceux qui veulent détruire le village en y maintenant dans sa traversée tout le trafic routier de transit de la vallée ; une aberration pour la plupart d’entre nous.

Des membres de son ancienne équipe municipale témoignent de leur étonnement de voir le maire et les adjoints de l’équipe actuelle se prononcer contre la déviation : « Lorsque nous avons voté pour les travaux d’élargissement, ceux-ci devaient venir en complément et non en remplacement de la déviation . Ils étaient surtout prévus pour la sécurisation des piétons ».

Il s’est souvent exprimé auprès des médias et lors de manifestations d’opposants.

  • 21 juillet 2006 , Essor Sarladais

« Beynac est victime tout au long de l’année du passage des poids lourds qui rend impossible la vie de ses habitants. Chaque saison, une catastrophe majeure est à craindre, due au passage intempestif et dangereux de ces véhicules qui n’ont rien à faire dans notre village. Si rien n’est fait, c’est, à terme, l’ensemble des activités qui font vivre notre village qui auront à pâtir de cette situation. La déviation des poids lourds hors de Beynac est une nécessité et une priorité absolue ».

A l’époque, il cherchait des subventions pour son projet de traversée du village et allait pour cela dans le sens de Bernard Cazeau , Président du Conseil Général , qui défendait à l’époque le projet de contournement, achetait les terrains pour sa réalisation et avait déjà publié dans l’Essor Sarladais du 23 octobre 1998 : « Le Conseil Général de la Dordogne va réaliser la déviation de Beynac car il considère qu’elle est indispensable sur le plan de la sécurité eu égard aux problèmes d’instabilité des falaises de Beynac …»

  • 27 janvier 2009, Sud Ouest

« La logique de cette déviation est de résoudre les problèmes généraux de flux routier et non d’apporter une solution à la contrainte liée essentiellement à la configuration d’un site coincé entre la falaise et la Dordogne ».

  • 23 mars 2014 élections municipales

Lorsqu’il compose sa dernière équipe municipale, Monsieur Passerieux fait figurer sur sa liste un petit noyau d’opposants au projet de contournement du village.

A la population de Beynac qu’ils savent largement favorable à la déviation, le Maire et ses colistiers cachent leur opposition au contournement. Pour se faire élire, ils vont même souligner dans leur profession de foi la nécessité de réaliser le contournement du village : « Cet aménagement (la traversée de Beynac) vise à résoudre les problèmes spécifiques de Beynac et ne se subsitue en aucune manière à une future déviation , seule susceptible, à terme , de réguler le trafic des poids lourds ». Une fois élu, avec le soutien de sa garde rapprochée, Monsieur Passerieux accélère son projet de « traversée piétonne de Beynac » dans le seul but de contrer le projet du département ; ce que Monsieur Cazeau (qui entre temps a tourné sa veste) a confirmé dans les pages de Libération de décembre 2018 : « Pour éviter ça (la déviation), j’ai incité le maire du village à élargir la route, ce qu’il a fait « .

En fait, sa seule volonté, son ambition, étant d’élargir la chaussée pour maintenir dans Beynac tout le trafic routier de la vallée avec ses 300 poids lourds par jour. Pour obtenir l’accord du Conseil municipal et des autorités compétentes, il met en avant la sécurité des piétons et engage plus de trois millions de travaux , dont près de deux millions à la charge de la commune . Le « caprice du Prince » coûtera 3.646€ à chaque habitant de la commune (Part communale 1 987 320 euros / 545 habitants).

  • Octobre 2014 Observations du Maire/ Rapport de l’enquête publique pour la traversée de Beynac :

« Il n’y a aucune contradiction entre les deux projets qui apparaissent en fait complémentaires , chacun traitant un problème différent dans leur finalité . [ ] Le projet de la déviation répond à une autre problématique qui est le détournement d’une partie du flux routier qui n’a pas vocation à traverser le bourg (comme les poids lourds en transit). »

  • Avril 2017 – Création de notre Association « J’aime Beynac et sa Vallée »

Le Maire avait jusque là, caché son opposition au projet de contournement. Pour éviter tout débat , c’était même un sujet tabou lors des réunions du conseil municipal.

Il retire son masque et change son discours.

  • 7 mai 2017 – Le Figaro

« Ce budget est irréaliste ! Mais ce n’est même pas le problème : ce contournement, personne n’en veut ».

  • 3 décembre 2017 – Sud Ouest :

Manifestation des opposants à Périgueux le 2 décembre ou seulement 24 beynacois l’accompagnent malgré les bus mis à disposition et le casse-croûte offert : « Globalement le problème est résolu . Nous avons investi 3 millions d’euros dans des travaux d’agrandissement de la chaussée qui s’avèrent plutôt efficaces . Il n’y a pas besoin d’un plan B »       

  • 18 décembre 2017 – Extrait d’une lettre envoyée par Alain Passerieux aux membres du CODERST

Il agissait pour tenter de les influencer : « Notre petite commune de 545 habitants n’a pas besoin d’une déviation qui n’a aucune justification rationnelle ».

  • 29 janvier 2018 – autorisation de la préfète

Après l’autorisation de l’état et l’ouverture des travaux du contournement, la garde rapprochée du maire participera à toutes les manifestations d’opposants :

  • Le carnaval et le simulacre de décapitation de Germinal Peiro,
  • La manifestation des opposants du 18 août 2018 à Beynac.
  • Au Tribunal Administratif pour soutenir les recours des opposants,
  • En compagnie des zadistes de Notre-Dame-des-Landes aux réunions et petites fêtes de la zad de Fayrac, d’où partira la couronne déposée au monument aux morts de Beynac le 11 novembre 2018.
  • 18 août 2018 – Manifestation des opposants à Beynac

« Ce projet de contournement ne se justifie plus, si tant est qu’un jour il se justifiait. Il n’est pas d’intérêt public majeur il a été forgé sur un tissu de mensonges de toutes natures .[ ] C’est un projet qui est inutile et qui est en plus dangereux » .  Extrait du discours de Alain Passerieux qui regrettait l’absence de Jérôme Peyrat , le seul maire de la vallée à le soutenir « Il est à l’étranger mais il soutient notre cause, il est contre le contournement ». Ce dernier , dans les pages de l’Essor Sarladais du 2 mars 2017 jugeait pourtant que «Le classement de la vallée par l’Unesco en réserve de biosphère ne veut pas dire qu’on ne peut plus faire des aménagements et des routes » et « qu’il faut savoir reconnaître que le projet n’est pas en soi une autoroute et les ouvrages projetés ne constituent pas une horreur , contrairement à ce qui est répété à l’envie ». Il est a précisé que lors de cette manifestation seulement 27 beynacois participaient à cette mascarade, Maire, adjoints, commerçants très saisonniers et résidences secondaires comprises.

  • 9 décembre 2018 – Le Figaro

« Les blocages routiers ont disparu. La fluidité du trafic est assurée », avec quelques ralentissements l’été », note le maire de Beynac, Alain Passerieux, dans un courrier adressé à Emmanuel Macron.         

  • 28 décembre 2018 – suspension des travaux par le Conseil d’Etat

Monsieur Peyrat, seul maire de la vallée à soutenir monsieur Passerieux, a émis l’idée, soutenue par certains adjoints beynacois, de raboter la falaise pour faciliter le croisement des poids lourds dans Beynac. En fait, Monsieur Peyrat roule pour sa commune ; il a tout intérêt à ce que Beynac soit encombré par les véhicules pour dissuader les touristes de séjourner dans le bas du village préférant rester à La Roque Gageac. Un bon plan pour son village !

  • 21 janvier 2019 – installation d’un appareil de comptage des véhicules

le Maire de Beynac autorise Monsieur d’Eaubonne, Président de Sauvons la Vallée, à installer sur le domaine public de la commune un appareil de comptage des véhicules pour utiliser le résultat contre le projet de contournement au Tribunal Administratif de Bordeaux. Chacun sait que ce Monsieur ne mène ce combat que pour conserver le calme de sa résidence secondaire de la Treille. Il préfère que Beynac garde tout le trafic routier et se fait aider pour cela par le Maire et ses adjoints .

  • 22 mars 2019 – signature d’une tribune contre le contournement

Avant que le dossier du contournement ne passe devant le tribunal administratif de Bordeaux, Monsieur Passerieux, Maire de Beynac, signe avec Stéphane Bern, Franck Dubosc et 19 autres personnes, pour la plupart totalement étrangères à la région, une tribune intitulée : « A Beynac, préservons le patrimoine culturel et naturel de la France ».

Préserver le patrimoine en conservant dans Beynac tout le trafic de la vallée, 300 camions par jour, c ’est vraiment gonflé.

Nous avons choisi de ne pas réserver cette publication aux seuls habitants de Beynac car nous considérons que le Maire de Beynac est, en grande partie, responsable de la décision de blocage du chantier du contournement que nous souhaitons tous voir aboutir. S’il y avait eu à sa place un Maire favorable au projet de contournement, comme ses prédécesseurs Messieurs Bérubé et Albospeyre, le trafic routier de transit et ses poids lourds emprunteraient déjà le contournement. Aujourd’hui, aucun élu ne peut accepter de voir son village et ses habitants subir de telles nuisances.

L’association J’aime Beynac et sa vallée

1 réflexion au sujet de “Petite histoire et gros mensonges d’un amoureux des camions”

  1. Incompréhensible vue de la lecture des différents articles ci dessus je comprends mieux pourquoi ils s’opposent a la finition de ce contournement car ils sont soutenus pas des personnalités ? Qui ne viendront probablement pas viendront jamais dans le pays je remercie tous les pro devation qui soutiennent le développement de notre région pour que nos jeunes ne partent pas

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s