Non classé

Rétablissons la vérité sur les travaux de la traverse de Beynac

Non, le Département ne cherche pas à rétrécir la route mais simplement à garantir la sécurité des piétons par un cheminement piétonnier comme il y en a déjà un à la sortie de la traverse !
Ne vous laissez pas abuser par ce qui est rapporté dans la presse .

IMG_1550

Voici le communiqué rédigé par le Département et énonçant les faits :

 » Les principes de sécurité et d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite sont reconnus par la loi. Ils s’imposent à tous et plus encore aux collectivités quand elles entreprennent des travaux routiers et d’aménagement tels que ceux de la traverse du village de Beynac, en cours depuis deux ans sur la route départementale 703.

Saisi par plusieurs commerçants et riverains de la dangerosité avérée, dans le projet de la commune, de circuler le long de la chaussée, de traverser celle-ci ainsi que d’accéder aux immeubles et commerces la bordant, le Conseil départemental, propriétaire et gestionnaire de la voirie, a proposé au Maire de Beynac par courriers en date du 11 avril 2017 (resté sans réponse) puis du 09 mai 2017 de modifier le projet dans le sens d’une prise en compte de cette question de la sécurité et de l’accessibilité.

Cette proposition, étayée par des plans et croquis, consistait en la création d’un cheminement piétonnier d’une largeur d’1,40 mètre en façade des immeubles au droit du restaurant Maleville et de l’ancienne boulangerie. Elle maintient une chaussée à double sens et conserve, sans le dénaturer, l’esprit des travaux en cours, dont le principal objectif est l’amélioration de la sécurité des piétons.

Le Département tient à préciser que contrairement à ce qui est colporté, l’adaptation proposée ne réduit en rien la largeur de la route. Cette adaptation ne concerne que les matériaux utilisés au sol, l’élargissement de la partie pavée n’empêchant aucunement la circulation tout en permettant de se mettre en conformité avec les règles d’accessibilité des personnes à mobilité réduite.

Par courrier du 24 mai 2017, le Maire de Beynac, qui a pourtant modifié unilatéralement le projet initial à plusieurs reprises, a refusé la proposition du Conseil départemental d’intégrer cette modification.

Propriétaire et gestionnaire du domaine routier départemental, le Conseil départemental a alors décidé, au regard des enjeux de sécurité, de faire réaliser cette adaptation de la chaussée, qui améliorera également de façon significative la sûreté du cheminement des piétons.

Ces travaux, qui devaient débuter aujourd’hui, 31 mai 2017, n’ont pu être entrepris en raison de l’obstruction du chantier organisée par le maire de Beynac, qui s’obstine à refuser toute mise en conformité de son projet.

Ce contretemps fâcheux va encore retarder la fin des travaux, au détriment des habitants de la vallée et des commerçants de Beynac. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s