A la une

HISTORIQUE D’UNE OPPOSITION NON AVOUEE

Billet d’humeur envoyé par un de nos adhérents

« Le projet de contournement de Beynac existe depuis des décennies , il a été porté par plusieurs Présidents du Conseil Départemental qui ont dû le défendre auprès des tribunaux face aux opposants qui ont perdu tous les procès et recours possibles .

Le Maire de Beynac a toujours été opposé a ce projet , avant d’être Maire il était déjà contre et le temps ne fait rien à l’affaire , quand on est contre , on est contre . Lors de ses campagnes électorales il n’a jamais pris le risque d’évoquer son opinion sur ce sujet sachant qu’une bonne partie des habitants de la commune était pour le contournement de Beynac .

Si nous reprenons les compte-rendus du conseil municipal , le sujet qui concerne directement le village de Beynac n’a jamais été abordé lors des réunions du conseil et personne n’a osé en parler , sujet tabou . Monsieur le Maire manœuvre en douce , à son rythme .

Comment faire pour s’opposer sans dire que l’on s’oppose ?

Enfin l’idée jaillit ! Il va créer un espace piétons , ce qui est très bien , et élargir la route sur la traversée du village , faciliter le trafic . Il sera le docteur Fuca de Beynac , à plus de 2 millions la dragée quand même !!   

Le conseil départemental n’aura ainsi aucune raison de poursuivre son projet de déviation pense-t-il et Beynac pourra conserver toute la circulation de la vallée  .

De la folie .

Même si la route mesurait vingt mètres de large sur toute la traversée du village , Beynac , un des plus beaux villages de France , une vitrine du Périgord n’a pas vocation à recevoir tout le trafic de la vallée et les véhicules de plus en plus nombreux qui utilisent la RD703 .

Bingo ! Les opposants au contournement de Beynac se saisissent de l’idée » Fuca » et l’utilisent pour convaincre : « Les problèmes de bouchons à Beynac seront réglés grâce aux travaux du Maire » . 

Las de ne lire que des articles , pour la plupart , tellement orientés que l’on pouvait  penser qu’ils avaient été écrits par les opposants eux-mêmes  , nous avons décidé de créer notre association « J’aime Beynac et sa Vallée » . Beaucoup d’habitants de Beynac et de la vallée en attente de cette initiative nous ont aussitôt rejoint  .

Cette association n’est pas un soutien politique au Président du Conseil Départemental , elle est un soutien au projet de contournement de Beynac porté par le Conseil Départemental pour le bien de notre village .

Notre cher Maire a été surpris , énervé par notre démarche et agacé de savoir que beaucoup de Beynacois ont adhéré à « J’aime Beynac et sa Vallée » .

Il décide alors de lever un peu le voile sur ses idées concernant ce sujet dans un article signé « La municipalité » dans l’Essor Sarladais du 20 avril dernier .

Grâce à cet article les opposants zadistes connaissent à présent sa position et décident de venir à son secours . Le Maire les reçoit dans les jours qui suivent la parution .

Leur coopération est désormais totale . Il fera appel à eux et à des agriculteurs Beynacois , opposants politiques au Président Peiro , le 31 mai , pour manifester contre la construction d’un cheminement pavé , commandé par le département suite à la demande écrite de plusieurs riverains pour sécuriser la sortie de leur commerce ou de leur habitation .

Et là se joue pour la presse la scène de  « Maire Courage « :                                                        Notre premier magistrat bloquant seul , un tracto-pelle à l’arrêt, sans chauffeur , moteur arrêté .

Le chantier de la traversée de Beynac a pris deux mois de retard . A cause des coupures de la route non signalées et de la chaussée défoncée , rendant l’accès au village difficile et souvent impossible , les visiteurs se sont fait plus rares et la plupart des commerçants  accusent  une baisse de recette de moins 30 à moins 40% sur les mois d’avril et mai .          Là les dragées n’y feront rien et la pilule est difficile à avaler .

Les opposants au contournement de Beynac auront tout essayé , procès , manifestations , stand de démolition du projet sur les marchés locaux ,  zad chic , la mort du petit chevreuil dans la clôture du département , etc… Il leur reste encore un espoir , la protection de l’habitat d’une « bêbette » rare .

Ne cherchez plus la grenouille à cinq pattes autour du pont du Pech , elle a été détruite lors des travaux d’élargissement de Beynac . Vous étiez tellement obsédés par votre opposition au  projet du Conseil Départemental que vous avez oublié de protéger le batracien avant que votre nouvel ami ne démarre son chantier . »

1 réflexion au sujet de “HISTORIQUE D’UNE OPPOSITION NON AVOUEE”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s