A la une, Non classé

Dites NON à la ZAD

Voilà nous y sommes. Ce que notre association redoutait est en train d’arriver. Les zadistes veulent organiser des blocages et des sabotages. Cette situation est très grave et, pour les citoyens que nous sommes, totalement inacceptable.

Capture d_écran 2018-11-08 à 12.42.52

Qui sont les responsables ?

Ceux qui ont organisé cette opposition : Kléber Rossillon, le propriétaire des châteaux de Marqueyssac et de Castelnaud et Alain Passerieux, le Maire de Beynac. En effet, depuis le début, ils soutiennent et encouragent cette opposition. Face à leurs échecs répétés, toutes les décisions de justice pour contrer le projet ou le ralentir leurs ayant été défavorables, depuis plusieurs semaines, nous observons une forme de radicalisation d’abord des propos (voir l’agressivité des posts sur notre page Facebook) et maintenant dans les actes. Ce sont les mêmes qui prônent le respect de la démocratie et la lutte « pacifique » ; mais quand ils sont mis en échec ou qu’ils n’obtiennent pas le soutien des habitants, ils se réfugient dans la violence. C’est malheureusement classique.

Alors que toutes les procédures ont été validées par les autorités administratives et que le projet a été voté par les élus du Conseil départemental de la Dordogne, les opposants expliquent que la démocratie n’est pas respectée. C’est une falsification et une manipulation qui doivent être dénoncées.

Mais que dire d’un élu de la République qui a la responsabilité de faire appliquer les lois de la République, le Maire de Beynac, qui volontairement agit, de façon détournée et cachée, pour encourager ces actions violentes. En revanche, même s’il est apparu au grand jour comme un opposant à la déviation de Beynac en soutenant et en participant à leurs manifestations, il avance toujours masqué car il envoie ses conseillers les plus fidèles participer à la ZAD. Nous pouvons les citer puisqu’ils s’affichent en public : Messieurs Doublier et Altman.

L’attitude de Monsieur Passerieux doit également être dénoncée.

DITES NON A LA ZAD

Si vous partagez notre inquiétude et notre rejet de cette violence annoncée, venez le dire sur notre page Facebook en cliquant sur le lien.

 

3 réflexions au sujet de “Dites NON à la ZAD”

  1. NON A LA ZAD. Ces blocages successifs immobilisent les machines de chantier et je ne pense pas que l’entreprise, qui effectue les travaux, face cadeaux de ces journées d’immobilisation. Ces blocages vont donc impacter le coût final de ce projet; ce qui est irresponsable de la part de ces zadistes, des meneurs et de certains élus. J’espère que les pouvoirs publics factureront tous ces dépassements aux personnes concernées par les blocages.

    J'aime

  2. Après tant d’années, tant d’études et de contre études, après tant de temps à élaborer un projet cohérent, il faut maintenant le laisser aller à sa fin. Les travaux sont engagés et bien engagés. Il serait temps de passer à autre chose et en premier lieu de réfléchir à reconstruire la cohésion de la commune, à aller de l’avant pour voir comment cette déviation va favoriser un nouvel essor de Beynac, avec des projets positifs (animations, jours de piétonisation des bords de la Dordogne…) plutôt que de continuer à jouer une opposition stérile et violente qui n’engage rien de bon pour l’avenir.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre message. Nous sommes d’accord avec vous mais face aux attaques répétées des opposants nous étions contraints de réagir. Nous sommes en train de travailler sur du positif et les bonnes volontés sont les bienvenues.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s