Projets pour Beynac

Oui au développement du vélo, oui à la déviation de Beynac

Le gouvernement vient d’annoncer mardi que le fonds du plan vélo sera « doté de 250 millions d’euros en 2023 », dont 200 millions seront consacrés aux infrastructures, dans une logique de contractualisation avec les collectivités pour « s’assurer que les investissements soient ciblés et efficaces », a précisé le gouvernement.

traversée de Beynac en vélo : un danger

Dans cette perspective, le projet du département de la Dordogne et de la région Nouvelle Aquitaine de créer une véloroute voie verte Vallée de la Dordogne (V91) est un projet qui s’inscrit dans cette logique d’offrir des infrastructures adaptées et sécurisées aux usagers de la bicyclette.

L’itinéraire de la V91 représentera, à terme, 456 km, permettant de relier la rivière Dordogne de sa source à son embouchure en mobilité douce.

A ce jour, 90km d’itinéraires ont déjà été réalisés, 41km sont en travaux et 325km sont toujours en projet.

Cette voie verte doit passer à Beynac. Or, comme chacune, chacun le sait, la pratique du vélo, en toute sécurité entre Saint Vincent de Cosse et la traversée de Beynac, n’est pas possible en raison de l’étroitesse de la chaussée de la D703 et de la présence du trafic routier avec plus de 300 poids lourds par jour.

Pourtant, une solution avait été trouvée par le Département avec le contournement de Beynac en déviant le flux de transit sur la nouvelle route réalisée et la création d’une voie dédiée à la mobilité douce sur les 2 ponts en cours de construction qui devaient enjamber la Dordogne.

Forts de leur intérêt pour la recherche de solutions de mobilité non carbonée, nous espérons que les écologistes ne s’opposeront pas, comme ils l’ont fait précédemment, au financement de la V91 et, de ce fait, qu’ils soutiendront l’achèvement des travaux de la déviation de Beynac, seule solution crédible pour mieux gérer le trafic routier de la D703. Cela évitera également le gaspillage de l’argent public lié à une gestion désastreuse de la part des services de l’Etat. Ces 2 ponts seront plus utiles à la protection de la nature et de l’environnement que le statu quo.

L’association J’aime Beynac et sa vallée s’engage pour la réalisation de la voie verte Vallée de la Dordogne qui sera un outil très utile pour la découverte de la vallée de la Dordogne, de ses paysages, de son patrimoine et de sa nature.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s