A la une, Non classé

La ZAD de la Treille, l’union de la carpe et du lapin

La création de la ZAD à la Treille et l’arrivée d’éléments extrémistes amènent notre association, J’aime Beynac et sa vallée, à dénoncer cette situation et souligne que les éventuels débordements violents seront à mettre au compte de ceux qui ont appelé à cette contestation.

La poursuite de la contestation est d’autant plus incompréhensible que tous les recours administratifs et judiciaires ont été purgés, que l’ensemble du projet de contournement a fait l’objet d’études approfondies et de consultations en tout genre des différentes parties depuis plusieurs années et que la déclaration d’utilité publique a été rendue .

Notre association souligne également l’agressivité verbale et physique des représentants des Zadistes. Il est incroyable que « la mise à mort » de Gépétassou n’ait soulevé aucune indignation. Tout le monde dans la vallée, sait qui visaient les opposants (Ge comme Germinal).

Ce sont les mêmes qui, à longueur de discours, se plaignent et se plaindront du manque de démocratie, d’une concertation troquée, d’absence de dialogue, etc, … alors qu’ils ont boycotté le premier comité de dialogue et de suivi du chantier organisé par le Conseil Départemental, tout comme le Maire de Beynac, alors que sa commune est directement concernée par le projet.

En outre, notre association attire l’attention de la presse locale, qui, de par les écrits de certains , semble avoir choisi son camp en mettant en avant systématiquement le point de vue des opposants et en minimisant les éléments positifs du contournement. Sur Sud Ouest par exemple, sur plus de 59 articles publiés sur la période des 12 derniers mois, 42 parlent des opposants, des Zadistes ou attisent les braises à travers leur titre, soit 70% des articles. Où sont l’équilibre et la neutralité ?

Concernant la ZAD, notre association constate l’union, jusqu’alors improbable et jamais rencontrée, entre riches propriétaires de châteaux déçus, pour la première fois de leur vie, de ne pas avoir pu obtenir ce qu’ils désiraient et une ultra gauche qui rejette tout dialogue et tout projet dès lors qu’ils ne correspondent pas à leur idéologie ; a fortiori si ces projets ont obtenu toutes les autorisations administratives nécessaires et la validation démocratique, incarnée par le Conseil départemental.

Ces éléments radicaux appelés à la rescousse qui se distinguent généralement par des discours d’opposition systématique et des actions particulièrement violentes ont répondu à l’appel des opposants de la Treille, sans connaître le dossier de la déviation ; pour certains incapables de situer Beynac sur une carte de la région.

Refusant d’accepter la décision de la préfète de la Dordogne permettant la réalisation du projet de contournement de Beynac, cette minorité d’opposants jusqu’au-boutistes a décidé de poursuivre le combat en faisant prendre un risque à l’économie de la vallée par l’installation de zadistes incontrôlables. Kléber Rossillon, propriétaire des châteaux de Marqueyssac et de Castenaud, opposant de la première heure, appelait à la création d’une ZAD : «La ZAD sera là pour empêcher les travaux »  (1) Celui-ci prétendait que « … cinq kilomètres de routes nouvelles avec deux ponts … dénatureraient complètement le site de Beynac » (2), alors que le site de Beynac est depuis de longues années totalement dénaturé par la circulation de poids lourds et de véhicules en tous genre ce qui justifie la création de son contournement.

Prendra-t-il le risque d’installer la ZAD sur le parking de Marqueyssac ? Probablement que non.

Pour leur rassemblement des 9 et 10 mars , les opposants de la Treille ont fait appel à Colère 24 , qui a fait appel aux Colères voisines et , …. aux zadistes de Notre Dame des Landes. « Nous vous garantissons du lourd !!» précisaient-ils dans leur demande pour encourager les plus radicaux à venir. Ils en attendaient des centaines, « On peut donc s’attendre à un rassemblement de quelques centaines de personnes … » (3)

Le président de l’association Sauvegarde de la vallée Dordogne Philippe d’Eaubonne , a fait le déplacement ; il aura vraiment fait don de sa personne pour tenter de préserver le calme de sa résidence de vacances de la Treille ; en effet, il vit au Costa Rica (4).

Le conseil municipal de Beynac était également représenté par 2 membres éminents, dignes représentants du maire qui ne manquent aucune de ces manifestations anti-déviation. Mais certains ne sont plus à une contradiction près pour s’opposer sans raison au contournement. En effet, l’un d’eux, doyen des adjoints se plaignait de la circulation dans Beynac  « Mais outre l’augmentation constante de trafic , j’ai pu constater la croissance du gabarit des véhicules de tourisme : cars à deux étages , camping cars , caravanes … ces véhicules seront de plus en plus présents pendant une partie importante de l’année » « Il faut en effet être réaliste , la réalisation d’une déviation du trafic routier de Beynac absolument nécessaire (en particulier pour les poids lourds)…. » « … tout en continuant d’œuvrer pour dévier hors de Beynac le trafic autre que touristique » (5).

Au final à la manifestation des 9 et 10 mars, une petite quarantaine de personnes était présente à la Treille.

Mais ils vont poursuivre leur opposition en utilisant tous les moyens à leur disposition, y compris des actes violents pour perturber les travaux ; ils se sont déjà enchainés à des arbres pour ralentir leur abattage et les forces de l’ordre ont dû intervenir.

Au-delà, ils enverront une mauvaise image de notre vallée et de ses habitants alors qu’aujourd’hui celle-ci accueille plusieurs centaines milliers de touristes par an. Cela nuira à tous.

Il est probable que c’est leur objectif car ils se moquent bien de nous et de l’avenir de la vallée.

Nous souhaitions vous alerter sur cette situation et nous vous demandons de vous associer à nous en « likant » cet article sur notre page Facebook.

D’ailleurs, nous tenions à vous remercier car vous êtes de plus en plus nombreux à nous avoir rejoint.

  1. Sud Ouest du 30/01/2018
  2. Tribune de Kléber Rossillon du 07/09/2016 sur le site de Patrimoine-Environnement .
  3. Essor Sarladais du 09/03/2018
  4. Source internet copainsdavant.linternaute.com
  5. Lettre au Maire du 31/10/2003

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s