A la une, Non classé

Quelques vérités bonnes à dire

Le candidat Passerieux , opposant au projet de contournement du village , se présentait masqué aux élections  municipales de 2014 . Pour ne pas se mettre à dos une  majorité de beynacois favorable à ce projet,  il affirmait dans sa profession de foi :

« Cet aménagement (la traversée de Beynac) vise à résoudre les problèmes spécifiques de Beynac et ne se substitue en aucune manière à une future déviation , seule susceptible , à terme, de réguler le trafic des poids lourds ».

Dès son élection, il a engagé des travaux coûteux pour notre petite commune dans le seul but de contrer le projet de contournement.

De son côté, Bernard Cazeau, ancien Président du conseil général,  a fait acheter au département 80% des terrains nécessaires à la réalisation du contournement ;  en conflit avec son successeur Germinal Peiro, il affirme aujourd’hui dans les colonnes de Libération :

« Pour éviter ça (le contournement de Beynac) , j’ai incité le maire du village à élargir la route, ce qu’il a fait » .

Le Maire a suivi benoitement les conseils de Bernard Cazeau et a engagé 3 376 246 € de travaux pour réaliser la traverse de Beynac. Cela représente un coût de 3 646 € par beynacois, sur la seule part communale.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s